la révolution du LSD

Publié le par génération hippie

LSD-3D.pngLa découverte du LSD engendre des transformations sur la conscience humaine, elle change la façon de voir le monde. Son apparition et son développement dans les années 1960 sont ainsi considérés comme une révolution : la Révolution Psychédélique.


Le LSD est une substance créée par l'homme : son histoire  est unique et bouleverse les attitudes (notamment les consommations des jeunes) et les autorités conservatrices d'une époque : les années 1960. Sa consommation s'assimile à la notion de liberté spirituelle, inexistante avec les 2000 ans d'occultation par l'Église.


Ces effets à trop grandes doses, très dénoncés aujourd'hui, n'ont pas de contre indication à l'époque. On dit du LSD qu'il permet d'accéder à la Conscience Universelle et à l'Extase, sans l'intervention de gourou ou de secte d'aucune sorte. Les autres effets, aujourd'hui révélés, ne sont pas connus, du moins révélés. 

 

Histoire :

En pleine guerre du Vietnam, la jeunesse refuse la mort et la destruction : c'est le Summer of Love de 1967. Des groupes pacifistes descendent dans la rue, acommpagnés de personnalités commes Tim Leary et Gordon Wasson, des scientifiques, ou Jim Morrison et Allen Ginsberg, des artistes (écrivains, poètes...). Ils prônent, au-delà d'un désir de paix, le développement personnel et collectif par l'épanouissement psychédélique. Ainsi, des milliers de personnes passent l'Acid Test pour atteindre l'Extase et trouver la Paix.


Les Acid Tests sont des initiations massives et groupées au LSD : festivals, manifestations, fêtes... Les Merry Panksters, à La Honda, en organisent tous les samedis et acceuillent jusqu'à 300 personnes. Tout y est aménagé pour que le "trip" est lieu : musique psychédélique (les Grateful Dead), discours psychédélique, mantras d'Allan Ginsberg, bref, le maximum de stimuli. Le principal fournisseur de ces acid test est Stanley, un chimiste de Berkeley devenu un Merry Pranksters qui concoit un LSD le plus pur possible et le distribue gratuitement ou à bas prix.

 

En 1964, la communauté des Merry Pranksters créée par Ken Kesey organise une tournée dans son bus aménagé : elle offre nourriture, soins et surtout acide aux jeunes qui en demandent.


La répression se fait rapidement sentir :  les puritains de l'Église et de la Maison Blanche prennent peur face à la subversion psychédélique et l'interdise en 1966. De par leur action hallucinogène, les psychédéliques sont assez puissants pour incarner la rupture avec la société matérialiste, urbaine, industrialisée et surtout fermée d'esprit : l'Acide est une révolution, et celà fait peur aux conformistes. De plus, le « trip » lui-même est une révolution intérieure qui transforme la perception de l'univers. Pour la jeunesse hippie, celle-ci permet d'accéder au tout universel, d'obtenir certaines réponses aux questions primordiales en s'intégrant au rythme de l'évolution. Ainsi, au delà du refus du confomisme et de l'odre moral et d'un désir de liberté totale jusqu'à l'usage autorisée des drogues,  elle utilise le LSD dans le but de s'immerger dans une illusion de bonheur, de sagesse et d'amour. C'est aussi ça la révolution du LSD

 

Les artistes de l'Acide appartiennent à un courant qu'ils ont appelé le psychédélisme : leurs oeuvres résultent du souvenir des "trips" qu'ils ont pu avoir (ils ne peuvent pas composer pendans ceux-ci). Le courant concerne la musique, le cinéma, et même la littérature (Allan Ginsberg, beatnick hippie en consomme, par exemple).

 

Commenter cet article

voyance par mail gratuit 16/02/2017 16:28

C’est pour la première que je viens de visiter votre site et je le trouve vraiment intéressant ! Bravo !

voyance gratuite en ligne 09/02/2016 18:15

Grâce à vous, j'ai pu apprendre beaucoup de choses intéressantes. J'espère en apprendre encore. Je vous félicite pour ces merveilleux partages. Continuez ainsi !