La liberté sexuelle

Publié le par génération hippie

La quête d'amour libre, Free Love.

free-love.jpgLa quête d'amour libre de la génération hippie des années 60-70 est une partie intégrante de l'idéologie hippie : ils manifestent pour le libre accès à la pillule contraceptive et le droit universel à l'avortement, par exemple.

La liberté sexuelle revendiquée par les hippies est à l'époque en contradiction avec l'idéologie conservatrice américaine des autorités religieuses en majorité chrétienne (protestante). Pour les hippies, le sexe ne doit plus être un tabou, il ne doit plus être considéré comme sale, dégradant ou comme un péché.

Les rêves d'amour libres et d'une jouissance sans entraves donnent lieu à une véritable révolution sexuelle, avec notamment le rassemblement du Summer of love avec près de 100 000 personnes à san Francisco en 1967.

La liberté sexuelle est ainsi un mode de communication, d'expression pour les hippies.

Les hippies se dénudent et sont fiers de leurs corps.

La notion de partage, autre valeur des hippies est aussi eprimée dans la sexualité : il vaut aussi en matière sexuelle (love-in).

Cette quête d'une révolution sexuelle s'inspire des ouvrages du psychanalyste W. Reich, mais aussi d'H. Marcuse, autre grande figure hédonuste et contestataire, auteur d' Eros et civilisation . Pour eux, seule une sexualité épanouie, jouissive, permet d'échapper aux nétroses et au malheur. 

Enfin, le développement des moyens de contraception tels que la pillule et l'avortement accélère le mouvement : es femmes sont libres de choisir, elles contrôlent leurs corps. L'époque laisse aussi cette liberté s'installer : les maladies sexuellement transmissibles sont rares, et le SIDA n'existe pas encore.

Commenter cet article

voyance gratuite en ligne 02/08/2016 14:15

Très beau blog, merci pour les détails sur les prises de vue, ça va me faire progresser.

voyance par mail gratuite 21/01/2016 13:58

Bonjour !
Votre blog est très intéressant ; et présente bien tout ce qui est bon Merci !